NOUVELLES ALERTES ROUGES !

15/03/2012 : IMPORTANT, un trafic de chiens démantelé, le vôtre a peut-être été saisi par la gendarmerie !
A lire dans "Actualité animale".








Cliquez, commandez pour sauver des chats de la rue !

mercredi 20 avril 2011

Attention au trafic des animaux, vous n'êtes pas à l'abri !

09 janvier 2013 : Vols d'animaux : TF1 cherche des témoignages

L'émission TF1 Reportages, enquête sur le vol et le trafic de chiens et chats en France. La chaîne recherche des personnes dont on vient de voler l'animal de compagnie (en échange de rançon ou non) et qui accepteraient de témoigner.

Envoyez vos coordonnées à journaliste1@stpprod.com.

IMPORTANT - 15 mars 2012

Un trafic de chiens vient d'être démantelé dans le Var (83) et, renseignements pris, une centaine de chiens a été saisie par la brigade de gendarmerie. Certains proviennent des pays de l'Est mais pas tous.

Les maîtres qui ont perdu leur chien (n'importe où en France) ou qui soupçonnent un vol doivent contacter rapidement la gendarmerie de Draguignan au 04 98 11 83 60.

Merci de prévenir autour de vous.
Et merci de nous l'annoncer si vous avez la chance de retrouver votre chien ;-)



Dans cette rubrique, vous trouverez des infos pour être mieux armé contre le trafic, certains animaux sont volés dans leur propre jardin ou sous les yeux de leur maître. Il vaut mieux le savoir et être vigilant. Vous trouverez aussi des infos pour agir si, malheureusement, cela vous est déjà arrivé.


Chiens et chats : le grand trafic
disparitions


Copie d'un article de La Dépêche
Publié le 09/10/2010 09:39 - Modifié le 09/10/2010 à 13:56

Henri Barbe, président de l'association nationale contre le trafic des animaux de compagnie
 
Le trafic de chiens, comme de chats, est un fléau en recrudescence. On ne sait pas où vont ces animaux. « Mon caniche s'est évaporé sous mon nez », s'inquiète Gisèle Jacquier, 61 ans, de Manhac dans l'Aveyron. Malheureusement, elle n'est pas la seule à s'être fait voler son animal de compagnie. Depuis plusieurs mois, les « rapts » de chiens et de chats se multiplient dans le Grand Sud comme dans le reste de la France. Mais qui en a après ces animaux ? Certains les kidnappent pour obtenir une rançon facile auprès de maîtres très affectés par la disparition de leur fidèle compagnon ; d'autres les monnaient à l'étranger auprès des « négociants » peu regardants. D'autres encore, travaillent pour des ateliers de fourreurs souvent situés en Europe de l'Est.
À Pessac, près de Bordeaux, le cocker primé de Laurence a été dérobé lors d'un cambriolage. « Les instructions étaient de déposer de l'argent près d'un arbre devant chez moi. » Elle versera deux fois 2 500 € mais ne reverra jamais Diego. À Toulouse et dans sa banlieue, plusieurs propriétaires se sont vu demander des sommes entre 400 € et 500 € pour récupérer leur animal.
Mais il est parfois plus inquiétant de ne pas avoir de nouvelles. Le 2 juin, « Chounoir », le compagnon à quatre pattes de Gisèle Jacquier a disparu. « J'ai été victime d'un repérage, estime-t-elle. Tout à coup, mon chien a poussé violemment le portail. Il a couru très vite vers la place du village puis j'ai entendu des véhicules démarrer. On avait dû l'attirer avec quelque chose. » Le 7 juin, à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), Mathias Jambu était à son tour victime. « On a emporté Gigi, mon bouledogue anglais. Elle était dans le jardin de mon père. On la surveillait par la fenêtre mais il a suffi de 10 minutes d'inattention. Quand on s'en est aperçus, on s'est souvenus qu'une personne était venue sonner. Elle disait qu'elle cherchait du travail. Après coup, on a compris que c'était une équipe de voleurs. »
Le plus souvent, les propriétaires n'ont jamais de nouvelles de leurs chiens ou chats. Norbert Rouquette a eu plus de chance. « On m'a pris mon chien de chasse alors que j'étais absent. Quand je suis revenu, il n'était plus attaché au bout de sa chaîne. ça s'est passé le 14 septembre dans le Gard. Dix jours plus tard, quelqu'un m'a appelé pour me dire qu'il l'avait retrouvé dans une forêt de Colomiers. Il était sévèrement touché avec plusieurs fractures et la queue sectionnée. » À Tarbes, un collectif de propriétaires de félins s'est récemment monté. Il a déposé une cinquantaine de plaintes en quelques mois. « Au début, des tigrés disparaissaient puis ça a changé de couleur, rapporte Noelia Llacer. On ne sait pas si c'est pour des fourreurs ou des laboratoires. Mais, pour nous, il y a un trafic »
Les propriétaires sont aux abois. Malheureusement, faute de preuves et de moyens, peu d'enquêtes aboutissent.
--------------------------------------------------------------------------------
Le chiffre : 70 000

Depuis plusieurs mois, les vols de chiens et de chats sont en recrudescence dans la région. Les réseaux de trafiquants sont très actifs. Certains propriétaires sont rançonnés, d'autres ne revoient jamais leur animal.
Selon certaines associations, chaque année, environ 70 000 chiens seraient volés en France. Le trafic représente des millions d'euros.
« On m'a demandé une rançon. Les instructions étaient de déposer 2 500 € près d'un arbre devant chez moi. »
Laurence, propriétaire d'un chien volé
--------------------------------------------------------------------------------
Une cellule spécialisée à la SPA

La société protectrice des animaux (SPA) a mis en place une cellule anti-trafic. Elle est basée à Vichy, pour pouvoir se déplacer au mieux dans les quatre coins de France. Celle-ci confirme une recrudescence « des disparitions groupées depuis plusieurs mois. Il semble qu'il y ait des vols groupés par des bandes organisées ».
« Il y en a énormément mais on ne connaît que la partie émergée de l'iceberg, estime Julien Soubiron, responsable adjoint de la cellule. Il est impossible de donner des chiffres, la fourchette est énorme car ces informations ne sont centralisées par aucun organisme, les plaintes ne sont pas toujours prises par manque de preuves et tout le monde n'a pas le réflexe de nous contacter. Nous avons bien un fichier par département mais il ne peut pas être exhaustif. Alors, comme ces vols ne sont pas répertoriés, les pouvoirs publics ne sont pas alertés. »
Midi-Pyrénées est particulièrement touché par le fléau des vols de chiens et chats. « Il y a beaucoup de chiens de chasse qui ont une valeur marchande. C'est peut-être pour la reproduction ». À Tarbes, face aux disparitions massives de chats, une association a d'ailleurs été créée, le « collectif des propriétaires de félins ».
La cellule anti-trafic travaille avec les particuliers. « Nous les orientons afin qu'ils récupèrent des témoignages pour que leur plainte soit prise en compte par le parquet. »
Quant à savoir à quel usage sont destinés les animaux, Julien Soubiron ne s'avance pas : « Rien n'est prouvé, on ne sait pas. »
Renseignements : 04 70 96 23 06.
--------------------------------------------------------------------------------
expert

« Personne n'est à l'abri »
Le phénomène des vols de chiens et de chats est-il récent ?
En 1988, quand j'ai créé mon association dans le Lot-et-Garonne, j'ai recueilli 60 témoignages sur 120 chats disparus sur la moitié du département. Sur la France, nous avons déposé 8 000 plaintes en 20 ans. Actuellement, on observe une recrudescence de ce phénomène. À Tarbes, en 2009, 150 disparitions suspectes ont été signalées.
Les chiens dits « de race » sont-ils particulièrement menacés ?
Non, personne n'est à l'abri, le chien « tout venant » peut être volé qu'il s'agisse d'un bâtard, d'un croisé ou d'un labrador. On sait que les chiens de chasse sont aussi très recherchés. On les envoie à destination de l'Espagne, de l'Italie et même de l'Europe de l'Est. Ils sont loués avec la chasse à des chasseurs qui n'emmènent pas leurs chiens dans des déplacements de plusieurs centaines de kilomètres.
Que font les trafiquants de ces animaux ?
Il y a plusieurs pistes. Par exemple, nous avons porté plainte quand un stock de 1 500 peaux de chats a été retrouvé dans les Deux-Sèvres chez un tanneur. Ces peaux peuvent servir par exemple pour des cols de manteaux. Il y a aussi le problème de l'approvisionnement de laboratoires en chiens et chats. On voudrait de la transparence. Nous ne sommes ni pour, ni contre l'expérimentation animale mais pas sur des animaux volés. On sait qu'ils servent à des tests de résistance à la fatigue notamment. Certains évoquent aussi la piste de la reproduction ainsi que les combats de chiens et les paris.
Ces trafics sont-ils lucratifs ?
Tout dépend de l'importance des vols. Mais si les 60 000 ou 70 000 chiens volés chaque année sont vendus à un prix moyen de 100 €, on monte à plusieurs millions.
Que peut-on faire ?
Il faut que le politique s'en saisisse pour qu'il y ait plus de moyens.
Je vous invite à signer cette pétition pour que nos compagnons soient enfin protégés, en voici le texte avec des infos importantes :

ALERTE VOLS ET TRAFIC DE CHIENS, LA POLICE ET LES MÉDIAS VONT ILS ENFIN AGIR ???...??
ATTENTION TRAFIC DE CHIENS ET DE CHATS EN France et en Belgique !!! dans tous les départements et dans toutes les provinces!
merci de diffuser cette vidéo :
Nous montons un dossier des animaux volés ces derniers temps (2008/2009/2010) pour envoyer au premier ministre et divers politiques afin qu'une loi soit votée contre le vol des animaux et surtout sanctionner comme il se doit ces barbares.
Nous travaillons en collaboration avec plusieurs Associations de Protection Animale, des journalistes,? des juristes et quelques politiques.
Nous sollicitons tous les départements français et le gouvernement belge afin de pouvoir faire un dossier qui sera diffusé largement :
- Politiques
- Presse nationale
- 30 millions d'amis qui a pourtant les moyens mais qui ne fait rien...!!
Ce dossier a pour but de faire aussi ce constat que les maitres demandent des explications, se battent et que personne n'est là pour les aider. La perte d'un animal dans ces conditions est un traumatisme non reconnu par les autorités. Nous devons nous unir pour être enfin pris en considération.
Merci de votre aide, TOUS ensemble nous pourrons nous faire entendre !!!
Floriane
maitresse de LUPA disparue le 29/3/10 à Coubon (Haute Loire 43)
et Gisèle
Maîtresse de Chounoir volé le 2 juin 2010 à Manhac Aveyron
et beaucoup d'autres ...
Des centaines de chiens sont actuellement volés tous les jours sans que les plaintes soient prises en considération sous des prétextes divers.
Un animal n'est pas un pot de fleurs dans un jardin !!
Il faut que les malfrats soient arrêtés, retrouvez-nous nos chiens !
Nous rédigeons cette pétition afin que notre chaîne d'amis la signent et la partagent pour qu'elle touche le plus de monde
Cela peut vous arriver, faites doublement attention à vos animaux!
TOUTES les régions sont concernées,
ça a commencé surtout dans les 46 - 12 - 82 - 81 - 32 - 31 - 65 - 09
mais le trafic gagne peu à peu tout le territoire français,
notamment, en ce moment, le 49...

Plusieurs témoignages de fourgon, kangoo ou C15 de couleur blanche : méfiance !

Soyez vigilants lorsque vous promenez vos chiens, plusieurs témoignages indiquent qu'une femme arrache la laisse des mains du maître, attrape l'animal et se jette dans une voiture au volant de laquelle un homme a déjà démarré,
c'est si rapide que vous n'avez absolument pas le temps de réagir !

Ne laissez pas vos chiens ou chats seuls dans votre propre jardin,
nombreux sont ceux qui ont été volés dedans !
Ces gens sont très bien organisés,
organisons-nous tous ensemble contre eux pour défendre nos compagnons !

N'hésitez pas à transmettre ces infos au plus grand nombre, sur vos blogs ou ailleurs, parlez-en autour de vous aux propriétaires d'animaux, il faut que ça se sache !

Suivez aussi les alertes dans "Actualité animale" !

samedi 2 avril 2011

RIP mon petit Kubiac, tu me manques...

Une parmi les dernières photos de la semaine dernière

Kubiac m'a quittée, hier, terrassé par le sida. Il s'est endormi dans mes bras après une heure de câlins à la clinique. J'ai préféré abréger ses souffrance car son foie lâchait et la douleur était là malgré tous les médocs. Il a été hospitalisé lundi soir, les véto espéraient le prolonger un peu mais il n'a pas réagi aux traitements, c'était trop engagé.

Voilà un an que je m'occupais de ce petit bout qui avait eu la bonne idée de s'installer dans mon garage. Je n'ai réussi à l'attraper que lorsqu'il a commencé à être malade. J'aurais aimé qu'il connaisse la douceur d'une famille plus longtemps surtout que c'était vraiment un petit amour...